Porphyre n° 512 du 29/04/2015
 

S’informer

décryptage

Anne-Gaëlle Harlaut

L’ANSM a publié(1) les premières données de suivi du baclofène autorisé dans l’alcoolodépendance, via une recommandation temporaire d’utilisation (RTU). Seuls 5 000 patients sont inscrits dans le dispositif prévu par la RTU, alors que 33 000 étaient déjà traités en 2012(2).


Quel est ce dispositif de suivi ?Le protocole de suivi de la RTU instaure le recueil des données d’efficacité et de sécurité dans les conditions réelles d’utilisation. Les prescripteurs sont invités à enregistrer leurs patients et ces données via le portail électronique www.rtubaclofene.org. La synthèse régulière des données, présentée par l’ANSM, a pour but de compléter les essais cliniques en cours sur le baclofène.Que dit la première synthèse ? Elle concerne les six premiers mois de la RTU, entre le 14 mars et le 16 septembre 2014. Elle dénombre 3 570 patients enregistrés par 679 médecins, majoritairement des généralistes. Ces patients sont des hommes à 70 %, d’âge moyen de 48?ans. Ceux enregistrés en initiation de traitement (39 %) le sont surtout dans l’indication « réduction majeure de la consommation d’alcool » (voir repères).Comment sont les résultats d’efficacité ? Plutôt encourageants. Sur ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Abonnez-vous à porphyre, la revue des préparateurs en pharmacie.


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...