Porphyre n° 512 du 29/04/2015
 

S’informer

Actus


Il faut éviter les fortes doses d’ibuprofène (2 400 mg) chez les patients à risque élevé d’atteinte cardiaque ou circulatoire en raison d’une faible augmentation d’infarctus et d’AVC chez ceux qui dépassent ces doses. La France, avec sa posologie maximale fixée à 1 200 mg, ne serait pas concernée. Mieux vaut avertir ceux qui abusent.

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Abonnez-vous à porphyre, la revue des préparateurs en pharmacie.


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...