Porphyre n° 512 du 29/04/2015
 

Exercer

Les mots pour…

Christine Julien

Associer une vente à une prescription. Connaître les maladies, maîtriser son offre, combattre ses freins et respecter une méthode sont la base pour proposer un produit en sus d’une ordonnance.


Vendre « en plus »Compléter l’ordonnance Déremboursements, maîtrise des dépenses, les médecins se concentrent sur l’essentiel. Fluidifiants, pastilles et collutoires, les médicaments de l’inconfort se font rares. Une ordonnance de cold cream ou de crème relipidante avec une ordonnance de bas de compression est très occasionnelle. Quant aux accessoires ou dispositifs médicaux – thermomètre, autotensiomètre –, leur intérêt est exceptionnellement évoqué par les médecins avertis.Viser le confort du patient Être en bonne santé, c’est aussi traverser une pathologie aiguë en limitant les inconforts d’une toux, d’une irritation nasale, d’une diarrhée. C’est trouver des solutions ou des produits pour mieux se soigner sur le long terme en cas d’affection chronique.Certes, vos conseils et la vente associée à l’ordonnance ne relèvent pas du domaine du vital mais du confort, celui du patient qui a poussé la porte de ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Abonnez-vous à porphyre, la revue des préparateurs en pharmacie.


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...