Porphyre n° 511 du 28/03/2015
 

Exercer

Les mots pour…

Anne-Gaëlle Harlaut

S’adresser à un enfant malade. Expliquer l’ordonnance aux parents ne doit pas faire oublier le principal intéressé. Un petit garçon ou une petite fille en souffrance a également besoin d’informations, adaptées à ses possibilités et à la situation.


Pourquoi lui parler ?Pour répondre à ses besoins Les capacités cognitives limitées d’un enfant le placent dans une relation de dépendance vis-à-vis de l’adulte. Malade, il a besoin de l’entourage et des professionnels de santé pour se rassurer et mieux comprendre sa maladie et son traitement.Pour le rendre acteur Étape souvent négligée, donner la parole à l’enfant lui permet de participer activement à son traitement. Au-delà des dires de ses parents, on lui donne l’occasion de préciser son point de vue hors du poids émotionnel de la sphère familiale.Pour une relation de confiance Montrer qu’on s’intéresse à lui et établir un lien de confiance est primordial pour que l’enfant ose exprimer ses symptômes ou ses difficultés vis-à-vis du traitement. Parce que c’est la loiL’article L. 1111-5 du code de la santé publique stipule que « Toute personne ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Abonnez-vous à porphyre, la revue des préparateurs en pharmacie.


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...