Porphyre n° 510 du 25/02/2015
 

Comprendre

Enquête

Fabienne Rizos-Vignal


Également appelé « congé de solidarité familiale », ce congé permet à un salarié d’être aux côtés d’un proche souffrant d’une maladie grave mettant en jeu son pronostic vital. Le lien de parenté Le proche peut être l’époux ou le conjoint (sans devoir être nécessairement marié ou pacsé), un ascendant (père, mère, grand-parent, etc.), un descendant (enfant, petit-enfant), un frère, une sœur, ou toute autre personne dès lors qu’elle partage le même domicile. Sur certificat médical Pour bénéficier de ce congé, le salarié doit prévenir son employeur – par lettre recommandée avec AR ou lettre remise en main propre contre décharge – au moins quinze jours à l’avance et joindre à sa demande un certificat médical attestant que le proche souffre d’une pathologie risquant d’entraîner sa disparition. En cas d’urgence absolue constatée par écrit par le médecin, le ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Abonnez-vous à porphyre, la revue des préparateurs en pharmacie.


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...