Porphyre n° 509 du 28/01/2015
 

ARTHROSE

S’informer

Actus

Anne-Gaëlle Harlaut


Pas de diacéréine après 65 ans. Un traitement initié à demi-dose (50 mg au dîner pendant deux à quatre semaines) et un contrôle de la fonction hépatique avant et pendant le traitement sont recommandés par les laboratoires concernés (Art 50 mg, Zondar et génériques), en accord avec l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM). La contre-indication chez les patients avec antécédents de pathologie hépatique doit par ailleurs être strictement respectée, ainsi que l’arrêt du traitement en cas d’élévation des enzymes hépatiques, de signes évocateurs d’atteinte hépatique (anorexie, amaigrissement, asthénie, ictère, fièvre, éruption cutanée…) ou de diarrhées. Ces recommandations, annoncées en novembre 2014, sont conformes aux propositions du Comité pour l’évaluation des risques en matière de pharmacovigilance (PRAC) émises dans le cadre d’une réévaluation européenne du rapport bénéfice/risque ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Abonnez-vous à porphyre, la revue des préparateurs en pharmacie.


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...