Porphyre n° 509 du 28/01/2015
 

PRÉPARATOIRE

S’informer

Actus

Christine Julien

Eau oxygénée boratée, cérat de Galien ou « pédiatriques » internes avec produits listés… les officinaux ont jusqu’au 14 mai pour déposer un demande d’autorisation s’il veulent continuer à faire des préparations présentant un risque pour la santé.


« Vous avez jusqu’au 14 mai 2015 pour envoyer votre demande d’autorisation à votre Agence régionale de santé (ARS). Passé ce délai, vous n’aurez plus le droit de faire des préparations pouvant présenter un risque pour la santé », a déclaré Fabien Bruno, pharmacien sous-traitant de la pharmacie Delpech, à Paris. Le 14 janvier, le dynamique entrepreneur avait convié des titulaires à une réunion d’information sur les deux nouveaux décrets régissant les préparations magistrales et officinales (Journal officiel du 16 novembre 2014). Son objectif était de les aider à monter leur dossier et d’éclaircir la notion de substances dangereuses.Une liste des CMR est indispensable Le premier décret indique que tout titulaire doit déposer une demande d’autorisation à son ARS afin de pouvoir effectuer des préparations pouvant comporter un risque pour la santé. Le dossier doit préciser ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?



Abonnez-vous à porphyre, la revue des préparateurs en pharmacie.


Abonnez-vous
Enquête flash

L'Ordre des pharmaciens propose de créer une catégorie de médicaments « à prescription pharmaceutique ». Ce sont des produits listés mais qui pourraient relever du conseil officinal. Y êtes-vous favorable ?




Revue

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums


Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK