Porphyre n° 508 du 29/11/2014
 

S’informer

Actus

Annabelle Alix

La prise « à la demande » de Truvada lors des rapports sexuels limite la transmission du VIH d’après l’essai Ipergay. Sous réserve d’un bon usage de cet antirétroviral et dans des cas bien particuliers. Une RTU à visée préventive est à l’étude en France.


Mené depuis février 2012 en France et au Canada chez les hommes ayant des relations sexuelles avec des hommes (HSH), très exposés au VIH, l’essai ANRS Ipergay consiste à prendre l’antirétroviral Truvada « à la demande », un peu avant et après les actes sexuels. Jusqu’à cet été, la moitié des participants prenait un placebo, mais, au vu des bons résultats, il n’aurait pas été éthique de ne pas le donner à tous. Le 29 octobre, l’ANRS (France Recherche Nord & Sud sida-HIV hépatites) a donc décidé de lever le double aveugle pour que tous les volontaires – environ 400 personnes – bénéficient du traitement.« Homos » et « Trans » sont concernés Depuis quelques années, plusieurs équipes de recherche se sont lancées sur une piste originale pour réduire le risque d’exposition au VIH en utilisant des antirétroviraux, autrement dit ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Abonnez-vous à porphyre, la revue des préparateurs en pharmacie.


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...