Porphyre n° 507 du 03/11/2014
 

KAREN STIOUI

Exercer

C’est vous

Annabelle Alix

Elle a la pharmacie dans la peau. Ses plus beaux défauts sont la curiosité et la performance. Karen se sent comme un poisson dans l’eau… fficine.


Ses parents lui souhaitaient de faire quelque chose qui lui plaise. Le « truc de Karen » a toujours été la pharmacie. « Après mon bac, je voulais exercer une activité en rapport avec la médecine, mais ne pas travailler dans un hôpital, avec un aspect commercial et relationnel ». Son goût du contact et du commerce exploré lors de boulots ponctuels d’animatrice de colo ou aux Galeries Lafayette ou au Printemps est probant. Ce sera donc pharmacie. Mais en franchir les portes a demandé courage et persévérance.Promenade de santéBachelière en 1991, Karen vise la faculté de pharmacie. Elle échoue deux fois au concours d’entrée à Paris-Descartes. Dont une de justesse. « Je suis arrivée 270e ; ils en prenaient 250, ce qui représente trois points d’écart ». Il en faut plus pour la décourager. Au détour ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Abonnez-vous à porphyre, la revue des préparateurs en pharmacie.


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...