Porphyre n° 506 du 27/09/2014
 

S’informer

Décryptage

Anne-Gaëlle Harlaut

À la demande de la France, l’Agence européenne du médicament a réévalué la bromocriptine dans l’inhibition de la lactation. Elle recommande de restreindre l’indication aux seules raisons médicales. En attendant le renforcement des mises en garde, l’ANSM propose une conduite à tenir.


Qu’est-ce que la bromocriptine ?C’est un agoniste dopaminergique qui mime l’action de la dopamine. La bromocriptine est utilisée dans la maladie de Parkinson et dans l’inhibition de la lactation physiologique, où elle freine la sécrétion de l’hormone prolactine impliquée dans la production de lait maternel. Les deux spécialités en France sont Parlodel 2,5 mg inhibition de la lactation et Bromocriptine Zentiva 2,5 mg inhibition de la lactation.Quel usage après un accouchement ? Elle est employée immédiatement après l’accouchement, ou plus tard. Si l’enfant ne tète pas à la naissance ou s’il est sevré brutalement, la montée de lait provoque un œdème parfois douloureux, voire des engorgements. Suite à des effets indésirables graves dans les années 1990, les spécialités françaises concernées ont restreint leur indication aux situations où la lactation doit être inhibée « pour raisons médicales ». ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Abonnez-vous à porphyre, la revue des préparateurs en pharmacie.


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...