Porphyre n° 506 du 27/09/2014
 

TÉMOIGNAGE

S’informer

Actus

Nadia Saoudi, 23 ans, préparatrice à Sevran (93)


Je suis contre la vente de médicaments à prescription médicale facultative (PMF) dans les grandes surfaces en raison des risques pour les patients. Pour moi, la connaissance de l’historique patient et le dossier pharmaceutique sont indispensables à la délivrance, même sans ordonnance, car les incompatibilités thérapeutiques et les interactions médicamenteuses sont nombreuses. En pharmacie, nous exerçons en tant que professionnels de santé en prenant le temps de discuter avec nos patients et de leur conseiller le produit le plus approprié. En grande surface, il va de soi que les arguments de vente seront purement commerciaux. Quant à la propriété de l’officine, elle doit selon moi rester aux mains des pharmaciens. Inscrits à l’Ordre, ils sont civilement, pénalement et déontologiquement responsables des délivrances dans leur pharmacie. À ce titre, ils méritent ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Abonnez-vous à porphyre, la revue des préparateurs en pharmacie.


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...