Porphyre n° 505 du 02/09/2014
 

RÉMUNÉRATION

S’informer

Actus

F.R.-V.


L’employeur doit-il systématiquement répercuter les augmentations conventionnelles de salaire ? Non, a répondu la chambre sociale de la Cour de cassation (arrêt du 15 mai 2014). Dans cette affaire, le contrat de travail d’un salarié prévoyait un taux horaire largement supérieur au minimum conventionnel de sa catégorie d’emploi. Lors d’une hausse collective de la grille des salaires, l’employeur n’avait pas revu la paie de son collaborateur, qui s’était senti lésé et avait saisi les prud’hommes, considérant que sa rémunération excédentaire par rapport à la grille constituait un avantage acquis ne pouvant être remis en cause. Les juges n’ont pas suivi et ont tranché en faveur de l’employeur, estimant que les augmentations des minima conventionnels ne s’appliquent pas aux salariés dont la rémunération réelle est déjà supérieure. Si un préparateur au coefficient 260 ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Abonnez-vous à porphyre, la revue des préparateurs en pharmacie.


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...