Porphyre n° 503 du 02/06/2014
 

S’informer

Décryptage

Anne-Gaëlle Harlaut

La codéine était utile en cas de douleur modérée à intense ou d’inefficacité des antalgiques de palier I chez l’enfant. Les recommandations de l’ANSM de réserver son utilisation aux plus de 12 ans laissent les médecins démunis, notamment en ville.


Quelles sont les restrictions en pédiatrie ?Depuis le 12 avril 2013, l’ANSM recommande de ne plus utiliser la codéine comme antalgique chez les enfants de moins de 12 ans ni, quel que soit l’âge, après amygdalectomie ou adénoïdectomie, et de ne l’employer chez les plus de 12 ans qu’après échec du paracétamol et/ou des AINS. En raison du passage dans le lait, il est aussi préconisé de ne plus y recourir chez la femme allaitante. La codéine avait jusque-là une indication antalgique en pédiatrie à partir de l’âge de 1 an.Pourquoi ces limitations ?En attendant la décision finale européenne, ces restrictions sont conformes aux recommandations du Comité pour l’évaluation des risques en matière de pharmacovigilance (Prac). Elles font suite à la réévaluation de l’emploi de la codéine dans le traitement de la douleur ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Abonnez-vous à porphyre, la revue des préparateurs en pharmacie.


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...