Porphyre n° 503 du 02/06/2014
 

DROIT DU TRAVAIL

Actus

Fabienne Rizos-Vignal


Le 9 juin, c’est le lundi de Pentecôte. Chaque année, une certaine confusion règne autour de cette journée. Doit-elle être travaillée ? Sans gain de rémunération par solidarité avec les personnes âgées et handicapées ? Dans les petites structures dépourvues de représentants du personnel – comme les pharmacies –, l’employeur peut unilatéralement décider que le lundi de Pentecôte sera travaillé au titre de la journée de solidarité. Ni salaire, ni repos compensateur ne sont dus. à charge pour lui de s’acquitter de la taxe « solidarité autonomie ». Le lundi de Pentecôte n’est toutefois qu’une option puisque l’employeur peut retenir un autre jour férié, à l’exclusion du 1er mai.

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Abonnez-vous à porphyre, la revue des préparateurs en pharmacie.


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...