Porphyre n° 503 du 02/06/2014
 

Éditorial

Christine Julien


Futur préparateur, ne vois-tu rien venir ? « Je ne vois rien que le Soleil qui poudroie, et l’herbe qui verdoie » pourrait répondre la profession à l’instar de la sœur Anne du conte de Perrault. Car depuis cinq ans que la rénovation du BP est enclenchée, nous attendons du ministère de la Santé une réponse aux demandes motivées et pertinentes de la branche, qui se bat unanimement et sans relâche pour cette réforme. Alors que le ministère dédaigne les préparateurs, dont il méconnaît le rôle fondamental à l’officine dans le bon usage des médicaments ou l’accompagnement des malades, il ignore aussi combien grande est leur responsabilité, même si elle est partiellement couverte par celle des pharmaciens (voir enquête p. 18). Le ministère les éloigne même des pharmaciens en les « rangeant » avec les paramédicaux ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Abonnez-vous à porphyre, la revue des préparateurs en pharmacie.


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...