Porphyre n° 502 du 30/04/2014
 

Actus

Annabelle Alix


Vendre plus en respectant l’éthique professionnelle est possible. À condition d’agir dans l’intérêt du patient, du référencement à l’acte de vente. Telle était la conclusion du débat animé par Christine Julien, rédactrice en chef de Porphyre, le dimanche 30 mars au cours du salon Pharmagora. Proposer des solutions Avec les déremboursements, les ordonnances se réduisent comme peau de chagrin. « À croire que plus personne ne tousse ou n’a mal à la gorge, a lancé Philippe Denry, titulaire à Gondreville (Meurthe-et-Moselle). L’officinal doit compléter l’ordonnance par un conseil adapté au besoin du patient ». Et « quand ce besoin n’est pas exprimé, il faut le repérer », ajoute Marie Henry, pharmacienne responsable du MBA marketing et management de la pharmacie d’officine à l’école de management de Strasbourg (Bas-Rhin). Tous deux s’accordent à « conseiller un Cicalfate par exemple ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?



Abonnez-vous à porphyre, la revue des préparateurs en pharmacie.


Abonnez-vous
Enquête flash

Votre rémunération a-t-elle baissé en 2017 ?




Revue

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums


Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK