Porphyre n° 502 du 30/04/2014
 

VACCINATION

Actus

Anne-Gaëlle Harlaut


Faut-il avoir peur du Gardasil ? Pour l’ANSM, c’est non. Selon des données actualisées de pharmacovigilance relatives à ce vaccin, indiqué dans la prévention des maladies génitales provoquées par les papillomavirus humains, le rapport bénéfice/risque reste favorable. Le centre de pharmacovigilance bordelais, chargé de son suivi national renforcé, a présenté son dernier bilan le 8 avril. Depuis 2006, année de commercialisation de ce vaccin en France et jusqu’à septembre 2013, 5,5 millions de doses ont été délivrées et 2 092 cas d’effets indésirables médicalement confirmés ont été notifiés. Parmi eux, 76 % sont jugés non graves, surtout des douleurs au site d’injection. Les manifestations auto-immunes, principal objet de craintes, concernent 127 notifications, dont 17 cas de sclérose en plaques. Si ces données ne remettent pas en cause le bénéfice/risque, la surveillance renforcée de l’ANSM ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Abonnez-vous à porphyre, la revue des préparateurs en pharmacie.


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...