Porphyre n° 501 du 29/03/2014
 

Éditorial

Christine Julien


Ratatinés, à moitié sourds ou incontinents, isolés chez eux ou, pire, en maison de retraite avec un début de démence voire une maladie d’Alzheimer. Beaucoup d’entre nous ont une image pas terrible de la vieillesse. Il est difficile d’imaginer comment on sera quand on sera vieux. Comme si être « vieux » nous basculait sur une planète où sévissent uniquement maladies, iatrogénie et dépendance. Parlez-en à Gisèle, Max, Josette ou Danièle (voir notre enquête p. 18). Actives, toujours par monts et par vaux, un réseau familial ou amical fourni, ces personnes âgées prennent certes quelques médicaments, mais elles ont une vie qu’elles prennent du bon côté. Elles vieillissent bien. Un hasard génétique, un coup de chance, peut-être, ou des facteurs de fragilité bien maîtrisés… En revanche, certains aînés vont affronter la vieillesse durement, ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Abonnez-vous à porphyre, la revue des préparateurs en pharmacie.


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...