Porphyre n° 501 du 29/03/2014
 

Au comptoir

Anne-Gaëlle Harlaut


1 Je questionneIdentifier les symptômes« Où se situe la lésion ? » et « Est-elle plutôt creusée, jaune, entourée d’un halo rouge ? » permet de vérifier qu’il s’agit bien d’une ulcération et non d’une vésicule. « Est-elle douloureuse ? », se demande systématiquement en cas d’aphte.Évaluer la gravité« Avez-vous un ou plusieurs aphtes ? », « Est-il ou sont-ils de taille supérieure à 1 cm ? », « En souffrez-vous de façon récurrente ? Si oui, à quelle fréquence ? ».Écarter d’autres causes « Avez-vous de la fièvre, une baisse d’appétit ou des ganglions ? », « En avez-vous parfois ailleurs ? », « Prenez-vous des médicaments ? » écartent une aphtose « complexe », signe parfois de maladies (voir encadré) ou d’une cause médicamenteuse.2 J’évalue Seul l’aphte banal de la muqueuse buccale (60 à 80 % des cas), isolé ou de nombre inférieur à trois, est du ressort officinal. Consulter si : la lésion n’est pas une ulcération (voir encadré) ; les aphtes sont ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Abonnez-vous à porphyre, la revue des préparateurs en pharmacie.


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...