Porphyre n° 501 du 29/03/2014
 

Les mots pour

Thierry Pennable

S’adresser à un client atteint de la maladie d’Alzheimer. Quand les mots et les idées se dérobent, d’autres canaux comme le regard ou le toucher favorisent la communication.


Favoriser la communicationEntendre les difficultésLa maladie d’Alzheimer se manifeste différemment d’un patient à l’autre, mais les troubles de la mémoire et de l’attention sont le plus souvent les premiers à faire évoquer le diagnostic. Même à un stade avancé de la maladie, il est très important de toujours considérer la personne comme un interlocuteur possible. En connaissant les formes de mémoire qui résistent mieux à la maladie, il est possible d’adapter sa communication pour : – cibler correctement la demande du client ; – favoriser l’autonomie de la personne qui réussit sa démarche et revaloriser son estime de soi ; – laisser une impression agréable au patient pour ses futures démarches. Éviter les facteurs de distraction Les troubles de l’attention sont fréquemment présents très tôt dans la maladie. Privilégiez un contexte calme, à l’écart du brouhaha et une discussion en situation ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?



Abonnez-vous à porphyre, la revue des préparateurs en pharmacie.


Abonnez-vous
Enquête flash

Pensez-vous que le conseil soit de qualité dans les officines ?




Revue

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums


Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK