Porphyre n° 499 du 01/02/2014
 

C'est vous

Annabelle Alix

Originaire de la région nantaise, Lolita Hamon a exercé quatre ans en Belgique. L’occasion de découvrir d’autres pratiques avec un salaire et un relationnel au beau fixe.


De retour en France depuis mai 2013, Lolita, préparatrice, exerce désormais à Agen, mais la Belgique lui manque. Un pays où elle a travaillé quatre ans durant et qui compte près de 5 000 pharmacies pour environ 11 millions d’habitants.Plus de reconnaissance En 2009, BP en poche, Lolita suit son compagnon, muté à Bruxelles. Excitée par la nouveauté, elle souhaite également travailler. Et ne tarde pas à trouver un emploi car « le BP français est prisé en Belgique, pointe Lolita. Les préparateurs n’y sont pas formés en alternance, ils n’ont donc pas notre expérience du terrain. » La reconnaissance de son diplôme est une simple formalité(1). À travail égal, Lolita gagne 300 € de plus qu’aujourd’hui en France. Et ce, une fois les impôts prélevés car « là-bas, ils sont directement décomptés du salaire ». À ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Abonnez-vous à porphyre, la revue des préparateurs en pharmacie.


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...