27/05/2015 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..

Le trouble anxieux généralisé de l’adulte

L’anxiété est un signal d’alarme qui nous prépare à affronter une situation jugée menaçante. Émotion normale et courante, elle peut avoir un caractère pathologique lorsqu’elle est disproportionnée par rapport à l’événement déclenchant. La distinction entre anxiété normale et pathologique n’est pas toujours facile à établir, d’autant qu’elle dépend des individus et des situations en cause.

La maladie
DE L’ANXIETE AU TROUBLE ANXIEUX
L’anxiété normale
Une réaction physiologique
C’est un état mental caractérisé par un sentiment désagréable d’insécurité, de crainte et de mise en alerte dont la cause est difficile à préciser.
L’anxiété est tout à fait normale dans certaines situations comme un changement de vie important (mariage, divorce…), le passage d’un examen ou un entretien d’embauche.
L’anxiété normale, ou physiologique, est liée à des événements particuliers et identifiables à la suite desquels elle disparaît. L’anxiété s’avère protectrice quand elle attire l’attention sur des dangers réels ou des situations à risque. Elle sert alors à prendre des précautions pour éviter ces risques.

Des signes caractéristiques
L’état anxieux « normal » s’accompagne de manifestations neurovégétatives (voir infographie, réservée aux abonnés) :
– tension musculaire, tremblements ;
– douleurs abdominales, diarrhée, nausées ;
– sueurs, bouffées de chaleur, oppression thoracique;
– palpitations, tachycardie, dyspnée, boule dans la gorge ;
– fourmillements des extrémités, vertiges ;
– polyurie ou pollakiurie.

L’anxiété pathologique
Une réaction disproportionnée
Les manifestations neurovégétatives (voir ci-dessus) sont gênantes et préoccupantes en elles-mêmes. Elles peuvent inhiber et épuiser. Le comportement est désorganisé et les capacités de jugement et de raisonnement sont inopérantes.
Ces manifestations de l’anxiété pathologique surviennent parfois dans des circonstances n’ayant pas un caractère réellement menaçant, voire en l’absence de risque évident.

Des signes spécifiques
L’anxiété est dite pathologique lorsque :
– elle ne disparaît pas quand la situation préoccupante revient à la normale ;
– elle apparaît sans raison, sans être liée à un événement de vie identifiable ;
– elle a une intensité disproportionnée face à la circonstance déclenchante et devient elle-même une préoccupation continuelle ;
– elle est incontrôlable et empêche un fonctionnement normal au travail, en société ou dans d’autres domaines de la vie quotidienne.

DIFFERENTS TYPES D’ANXIETE
> Lire la suite (réservé aux abonnés)
> S’abonner

Info+
> Deux classifications internationales des diagnostics
psychiatriques sont utilisées : le Diagnostic and Statistical Manual of Mental Disorders (DSM) de l’American Psychiatric Association, et la Classification internationale des maladies (CIM) de l’Organisation mondiale de la santé.

À lire dans Porphyre n°513 de juin 2015








Thierry Pennable

Réagir à l'actualité

Pseudo :
Vous êtes un professionnel de santé ? Faites le savoir dans vos contributions en affichant le pictogramme "Professionnel de santé certifié" . Inscrivez-vous ou identifiez-vous puis transmettez-nous un justificatif de votre qualité de professionnel de santé (photocopie de carte d'étudiant, de diplôme, de carte de l'Ordre...).


Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation du Moniteur des pharmacies.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...