27/04/2015 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..

Pourquoi les médecins boudent la RTU du baclofène ?

L’ANSM a publié (1) les premières données de suivi du baclofène autorisé dans l’alcoolodépendance, via une recommandation temporaire d’utilisation (RTU). Seuls 5 000 patients sont inscrits dans le dispositif prévu par la RTU, alors que 33 000 étaient déjà traités en 2012(2).

Quel est ce dispositif de suivi ?
Le protocole de suivi de la RTU instaure le recueil des données d’efficacité et de sécurité dans les conditions réelles d’utilisation. Les prescripteurs sont invités à enregistrer leurs patients et ces données via le portail électronique www.rtubaclofene.org. La synthèse régulière des données, présentée par l’ANSM, a pour but de compléter les essais cliniques en cours sur le baclofène.

Que dit la première synthèse ?
Elle concerne les six premiers mois de la RTU, entre le 14 mars et le 16 septembre 2014.
Elle dénombre 3 570 patients enregistrés par 679 médecins, majoritairement des généralistes.
Ces patients sont des hommes à 70 %, d’âge moyen de 48 ans. Ceux enregistrés en initiation de traitement (39 %) le sont surtout dans l’indication « réduction majeure de la consommation d’alcool » (voir repères).

Comment sont les résultats d’efficacité ?
Plutôt encourageants. Sur les 2 032 patients ayant effectué au moins une visite de suivi lors de ces six mois, la consommation d’alcool est en moyenne de 56 g par jour en initiation de traitement et de 15 g chez ceux déjà sous baclofène avant la RTU. En initiation, le score de craving (besoin irrépressible de consommer) a évolué favorablement chez 74 % des patients. 32 % étaient abstinents lors de leur dernière visite (contre 12 % en début de traitement). Par ailleurs,163 patients (8 %) ont arrêté le traitement

(1) RTU baclofène : premières données collectées et rappels sur les modalités de prescription, ANSM, 20 mars 2015.
(2) Colloque Place du baclofène aujourd’hui dans la lutte contre l’alcoolisme du 3 juin 2013 de la Cnam-TS, mais le chiffre consolidé n’a pas encore été communiqué par l’Assurance maladie pour 2015. Les patients traités seraient plus de 50 000 d’après les données de terrain.

> Lire la suite (réservé aux abonnés)
> S’abonner

Repères
Date d’obtention de la RTU du baclofène : 14 mars 2014.
> Deux indications : aide au maintien de l’abstinence après un sevrage chez des patients
dépendants à l’alcool et en échec des thérapeutiques disponibles ; réduction majeure de la consommation d’alcool chez des alcoolodépendants à haut risque et en échec des autres thérapeutiques

> Lire la suite (réservé aux abonnés)
> S’abonner

À lire dans Porphyre n°512 de mai 2015






Anne-Gaëlle Harlaut

Réagir à l'actualité

Pseudo :
Vous êtes un professionnel de santé ? Faites le savoir dans vos contributions en affichant le pictogramme "Professionnel de santé certifié" . Inscrivez-vous ou identifiez-vous puis transmettez-nous un justificatif de votre qualité de professionnel de santé (photocopie de carte d'étudiant, de diplôme, de carte de l'Ordre...).


Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation du Moniteur des pharmacies.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...