27/11/2014 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..
JE QUESTIONNE
Précisez la demande
« Depuis quand vous sentez-vous fatigué ? », « Êtes-vous surmené en ce moment ? » ou « Vos habitudes de vie ont-elles changé ? ». « Avez-vous des douleurs articulaires, une perte de poids non expliquée, des malaises ? »... Selon le cas, « Êtes-vous enceinte ? » ou « Quel âge a l’enfant ? »

Recherchez certains critères
« Avez-vous été enrhumé/grippé récemment ? », « Suivez-vous un régime alimentaire particulier ? », « Prenez-vous des médicaments ? » et, si oui, « Votre traitement a-t-il été modifié ? ».

J’EVALUE
Une fatigue récente, quelques jours à quelques semaines, tant qu’elle reste isolée (sans signes d’alerte associés), est du ressort de l’officine. La discussion avec le patient permet le plus souvent de trouver une explication : surmenage physique ou psychologique (stress…), cause infectieuse, convalescence, régime restrictif...
Un avis médical est impératif si d’autres symptômes sont présents (douleurs, fièvre modérée mais constante, amaigrissement inexpliqué, perte d’appétit, déprime ou idées noires…) ou si la fatigue survient sur un terrain particulier (cancer, maladie auto-immune…).

Encadré : Le contexte
La fatigue est une sensation subjective qui nous indique que notre organisme a besoin de repos pour s’adapter à une situation ou à un mode de vie modifié.
Causes : elle est la plus souvent d’origine réactionnelle (liée au stress et au surmenage physique et/ou intellectuel) ou organique, deux situations au cours desquelles notre organisme doit fournir plus d’énergie et a donc des besoins accrus, notamment en vitamines, oligo-éléments et minéraux. La fatigue organique survient dans le cadre d’un état particulier (grossesse, période de croissance) ou fait suite à une pathologie infectieuse ou autre (cancer, maladies chroniques endocriniennes ou inflammatoires…). La fatigue peut être l’un des signes révélateurs de la maladie et/ou la conséquence de celle-ci (convalescence).
Autres causes : alimentation déséquilibrée ou insuffisante (régime, alimentation peu diversifiée des adolescents…), manque ou perturbation du sommeil (apnée du sommeil), médicaments (anti-H1, benzodiazépines, certains bêta-bloquants, opiacés, interférons…), dépression.
Conséquences : la fatigue limite les activités quotidiennes, ainsi que nos performances physiques et intellectuelles. Répétée et prolongée, elle peut être à l’origine d’un épuisement psychique et physique.


> Lire la suite (réservé aux abonnés)
> S’abonner



À lire dans Porphyre n°508 de décembre 2014-janvier 2015






Nathalie Belin

Réagir à l'actualité

Pseudo :
Vous êtes un professionnel de santé ? Faites le savoir dans vos contributions en affichant le pictogramme "Professionnel de santé certifié" . Inscrivez-vous ou identifiez-vous puis transmettez-nous un justificatif de votre qualité de professionnel de santé (photocopie de carte d'étudiant, de diplôme, de carte de l'Ordre...).


Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation du Moniteur des pharmacies.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...