27/11/2014 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..
Un traitement chronique sur deux ne serait pas suivi correctement. Ce constat général montre les limites de l’injonction médicale sur les comportements de santé. Améliorer l’observance implique de repenser la relation aux patients, avec un objectif : favoriser l’adhésion thérapeutique pour qu’ils décident eux-mêmes de se soigner.

« Celui-là, ne me le mettez pas, j’en ai deux boîtes à la maison… ». Jean, fraîchement retraité, ne pratique pas la langue de bois : « Le cachet pour la tension, je le prends, celui pour le cholestérol, c’est quand ça me chante... ». De son propre aveu, la boîte de fénofibrate est pourtant sur la table de la cuisine, prête à être utilisée. Une situation qui a le don d’agacer à l’officine. Ce n’est pas faute de lui répéter de le prendre depuis des années. En procédant à de petits arrangements avec son traitement, Jean rejoint le cercle – pas du tout fermé – des patients chroniques « inobservants ». Attendre des miracles d’une relation paternaliste – « Voyons Jean, c’est pour votre bien ! » –, c’est oublier que la rationalité médicale ne guide pas toujours le comportement des gens. Jean ne prendra sans doute jamais son traitement sans avoir trouvé des raisons personnelles d’y adhérer. C’est tout au long de ce cheminement que vous, officinal, pourrez l’aider.
« Quand on voit les sacs entiers qu’on nous rapporte, c’est flagrant, les patients ne prennent pas tout leur traitement ! » Pour Marielle, préparatrice dans la Loire, la récupération des médicaments non utilisés est un bon baromètre de l’observance. Absente du langage courant et souvent cryptée derrière une expression populaire (« Je me soigne », « Je suis sérieux »), la notion d’observance thérapeutique n’a été que récemment démocratisée dans le milieu médical.

Le constat est médiocre
En 1979, l’épidémiologiste américain Haynes propose de la définir comme l’importance avec laquelle les comportements d’un individu coïncident avec les conseils médicaux ou de santé. Les comportements s’entendent ici au sens large, incluant les traitements, mais également les règles hygiéno-diététiques, les examens, l’autosurveillance… L’observance dite médicamenteuse, particulièrement étudiée avec l’arrivée des trithérapies anti-VIH, est de loin la plus aisément quantifiable. Arbitrairement, et pour la majorité des traitements, on considère qu’un patient est inobservant s’il n’atteint pas un taux d’observance de 80 % (voir encadré p.20, réservé aux abonnés). « Certains l’avouent franco, d’autres le cachent mais l’inobservant notoire, c’est le chronique ! », affirme Francis, préparateur savoyard. C’est juste. Selon une analyse de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) de 2003, la proportion de malades chroniques respectant leur traitement est seulement de 50 % dans les pays développés. Pour Marielle, cela dépend des traitements : « Les statines sont en première ligne car les patients n’intègrent pas leur intérêt sur le long terme mais, globalement, les traitements vitaux sont bien suivis ». C’est en partie exact.

> Lire la suite (réservé aux abonnés)
> S’abonner

À lire dans Porphyre n°508 de décembre 2014-janvier 2015





Anne-Gaëlle Harlaut

Réagir à l'actualité

Pseudo :
Vous êtes un professionnel de santé ? Faites le savoir dans vos contributions en affichant le pictogramme "Professionnel de santé certifié" . Inscrivez-vous ou identifiez-vous puis transmettez-nous un justificatif de votre qualité de professionnel de santé (photocopie de carte d'étudiant, de diplôme, de carte de l'Ordre...).


Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation du Moniteur des pharmacies.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...