28/04/2014 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..

Depuis le 6 mars, les salariés intérimaires peuvent être embauchés en CDI. Dans ce nouveau contrat de travail, l’agence d’intérim tient le rôle de l’employeur. Le CDI est conclu entre le salarié et l’entreprise de travail temporaire (ETT) pour la réalisation de missions successives. Ce contrat écrit peut éventuellement comporter une période d’essai fixée à deux mois pour les salariés non-cadres et à quatre mois pour les cadres. L’intérimaire doit accepter toutes les missions proposées par l’ETT répondant aux critères de mobilité, de poste et de salaire définis dans son CDI. Le reste du temps, il est en intermission. Autrement dit, il ne travaille pas, mais perçoit une rémunération minimale au moins égale au smic, majorée de 25?% pour les salariés cadres et de 15?% pour les autres. En contrepartie, l’intérimaire ne touchera plus l’indemnité de fin de mission. Pour le reste, ce sont les règles habituelles de tout CDI qui s’appliquent, notamment en matière de congés payés, de licenciement, de démission, etc.

> S’abonner

À lire dans Porphyre n°502 de Mai 2014






Fabienne Rizos-Vignal

Réagir à l'actualité

Pseudo :
Vous êtes un professionnel de santé ? Faites le savoir dans vos contributions en affichant le pictogramme "Professionnel de santé certifié" . Inscrivez-vous ou identifiez-vous puis transmettez-nous un justificatif de votre qualité de professionnel de santé (photocopie de carte d'étudiant, de diplôme, de carte de l'Ordre...).


Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation du Moniteur des pharmacies.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...