28/04/2014 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..

Un projet d'arrêté prévoit d'apposer un pictogramme sur la boîte et la notice des médicaments dont la couleur renseignerait le service médical rendu (SMR). Cette mesure préconisée par l’Igas (1) apporterait plus de transparence au grand public.

Qu'est-ce que le SMR ?
Le service médical rendu est une échelle d’évaluation de l’intérêt thérapeutique d’un médicament dans une indication donnée. Il permet de déterminer s’il mérite d’être remboursé par l’Assurance maladie. Cette appréciation tient compte de la nature de l’affection traitée (évolution, gravité…), du caractère préventif, curatif ou symptomatique du médicament, de son rapport bénéfice/ risque, du besoin thérapeutique et des alternatives existantes et des modifications qu’il pourrait induire sur le système de santé. Quatre niveaux de SMR définissent le taux de remboursement (voir repères).

Quelle différence avec l'ASMR ?
L’amélioration du service médical rendu (ASMR) est un score d’évaluation comparative. Elle détermine le progrès apporté par un médicament par rapport aux thérapeutiques disponibles dans la même affection. Elle est utilisée notamment pour fixer le prix du médicament. Il existe six niveaux d’ASMR (voir repères). L’ASMR n’a de sens que pour comparer des médicaments ayant le même SMR. Ainsi, l’ésoméprazole a un ASMR V car il n’apporte aucune amélioration par rapport aux autres IPP, mais tous ont un SMR important. 

Quand et qui évalue les SMR et ASMR ?
Lorsqu’un industriel souhaite que son médicament qui a eu l’AMM soit remboursé en France, il dépose une demande d’inscription sur la liste des médicaments remboursables auprès de la commission de transparence (CT) de la Haute autorité de santé

> Lire la suite (réservé aux abonnés)
> S’abonner

Repères
> > Niveaux de SMR et taux de remboursement :
Important : remboursement à 65 % ; modéré : 35 % ; faible : 15 % ; insuffisant : avis défavorable au remboursement.
> Niveaux d'ASMR :
– ASMR I : progrès thérapeutique majeur ;
– ASMR II : amélioration importante ;
– ASMR III : amélioration modeste ;
– ASMR IV : amélioration mineure (exemple : complément de gamme) ;
– ASMR V : absence d’amélioration ;
– ASMR VI : avis défavorable à l’inscription sur la liste des médicaments remboursables …

> Lire la suite (réservé aux abonnés)
> S’abonner

À lire dans Porphyre n°502 de Mai 2014






Réagir à l'actualité

Pseudo :
Vous êtes un professionnel de santé ? Faites le savoir dans vos contributions en affichant le pictogramme "Professionnel de santé certifié" . Inscrivez-vous ou identifiez-vous puis transmettez-nous un justificatif de votre qualité de professionnel de santé (photocopie de carte d'étudiant, de diplôme, de carte de l'Ordre...).


Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation du Moniteur des pharmacies.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...