27/02/2014 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..

À l’aube d’une quatrième réforme du métier de préparateur en pharmacie, Porphyre a souhaité pour ce numéro 500 rappeler les faits marquants de votre profession dont le besoin s’est fait sentir dès 1845… Connaître ses racines et s’approprier son histoire permet parfois de mieux comprendre sa situation actuelle et d’imaginer un futur. Même si les réformes semblent toujours avoir un train de retard…...

L’histoire du métier de préparateur en pharmacie est étroitement liée à celle du pharmacien.
L’évolution du métier de pharmacien est à l’origine de la profession de préparateur en pharmacie dont les premiers statuts datent du 24 mai 1946, année où les femmes votent aussi pour la première fois en France.
Dès la fin du XIXe siècle, le métier, mais aussi le nom du préparateur en pharmacie a soulevé de vives discussions. L’histoire est témoin que la place de la profession des « aides » ou « auxiliaires » du pharmacien a toujours suscité de vifs

Avant était le pharmacien épicier…
Jusqu’au Xe siècle, l’art de guérir est surtout pratiqué dans les couvents, les communautés religieuses et confié à un seul homme, à la fois médecin et apothecarius (apoteké = magasin, lieu de dépôt) qui récolte les simples (plantes médicinales au Moyen Âge) et prépare les remèdes.

Au XIIe siècle apparaissent l’apothecarius laïque et le medicarus ou fisicus, tous deux remplaçant le médecin-apothicaire. Les apothicaires ne sont d’abord que l’une des catégories de marchands de drogues végétales spécialisés dans la vente des matières premières pour la confection des médicaments. À l’époque, les marchands d’épices et ceux de drogues médicinales s’appellent indifféremment espiciayres ou apothicaires selon qu’ils vendent surtout des épices ou des drogues.

À partir du XIIIe siècle, la préparation et la vente des drogues deviennent l’apanage des apothicaires, auxiliaires des médecins. C’est ainsi que Saint Louis leur donne un statut en 1258 (statut revu par Philippe le Bel en 1312, puis par Jean le Bon en 1339).

> S’abonner

À lire dans Porphyre n°500 de Mars 2014




Porphyre fête son 500e numéro

> Porphyre naît en janvier 1950 à Poitiers. La première revue professionnelle nationale destinée aux préparateurs en pharmacie est fondée par Jean Guillon, préparateur en pharmacie. À l’origine de la création de cours professionnels pour les jeunes et de nombreux ouvrages et cours, il est secrétaire de la première Association académique des cours professionnels de pharmacie créée en 1953.
> Porphyre paraît tous les trimestres sous format de 28 pages avec des articles de formation et d’actualités, et des corrigés d’examen. Pharmaciens inspecteur et ordinal et préparateurs forment le comité de rédaction.
> Les Éditions du Porphyre naissent en 1977. Les 60 pages du magazine intéressent alors 2 000 abonnés qui souhaitent une parution mensuelle.
> Porphyre devient mensuel en octobre 1977 avec le numéro 112.
Onze numéros paraissent chaque année. Régulièrement, les rubriques et la maquette évoluent. Dans le numéro 120 d’octobre 1978, la rubrique bleue « examens et corrigés » occupe le centre du journal. Dans celui d’août-septembre 1979, un mortier apparaît en couverture, ainsi qu’un nouveau logo qui sera utilisé jusqu’en 1994. Une nouvelle collection de livres voit le jour en 1982. De mai 1984 à juin 1988, il y a des fiches détachables de formation.
> Les campagnes de promotions débutent en 1985. Les cadeaux font leur apparition pour les nouveaux abonnés.
> Le passage de témoin. En 1994, Porphyre et les éditions sont rachetés par le groupe Liaisons, puis par Wolters Kluwer et enfin par Newsmed fin 2013.

> S’abonner

À lire dans Porphyre n°500 de Mars 2014





Réagir à l'actualité

Pseudo :
Vous êtes un professionnel de santé ? Faites le savoir dans vos contributions en affichant le pictogramme "Professionnel de santé certifié" . Inscrivez-vous ou identifiez-vous puis transmettez-nous un justificatif de votre qualité de professionnel de santé (photocopie de carte d'étudiant, de diplôme, de carte de l'Ordre...).


Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation du Moniteur des pharmacies.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...