Pharmavet n° 230 du 01/09/2017
 

Édito

Anne Delorme-Mariannie


Comme le montre l’exemple de la pharmacie Lafayette de Catalogne dans ce numéro, mettre en place un linéaire d’aliment pour animaux de compagnie n’est pas seulement une tentative de conquête d’un nouveau créneau pour l’officine, mais un marqueur de spécialisation vétérinaire. L’abondance du stock, investi sur plusieurs marques phares, et la présence sur le secteur du renouvellement d’ordonnances vétérinaires, entretiennent le cercle vertueux du développement de la demande et donc de l’offre.Qu’importe ensuite que la météorologie ait été favorable ou non aux parasites, que les vétérinaires soient mécontents, que la concurrence fasse feu de tout bois, les bons chiffres de ventes de médicaments vétérinaires seront au rendez-vous !D’autant plus si l’équipe officinale a suivi une formation vétérinaire de qualité dispensée par des professionnels qui connaissent les principaux conseils et si elle communique ...

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être identifié.

Vous avez un compte ?



Mot de passe oublié ?

Vous n'avez pas de compte ?


Se créer un compte
Enquête flash

Pensez-vous que le conseil soit de qualité dans les officines ?




Revue

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums


Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK