Pharmavet n° 228 du 01/05/2017
 

MOUSTIQUES ET INSECTES

Formation

Cheval

Jean Kierbry

Cullicoïdes, simulies, mouches, moustiques, taons, les nuisances liées aux insectes ne sont pas négligeables en été, car la plupart des chevaux vivent au pré. C’est le moment de conseiller les propriétaires sur des méthodes continues de protection afin d’éviter les maladies transmises et la dermite estivale.


C’est l’été, il fait beau, mouches, taons, moustiques, tiques retrouvent avec gourmandise les chevaux dans les prés et sur les parcours de promenade. Il ne s’agit pas de simples nuisances auxquelles les équins seraient habitués, mais de véritables menaces pour la santé, car ces parasites risquent de transmettre des maladies graves, telles que la fièvre West Nile ou l’anémie infectieuse des équidés (AIE), des conjonctivites, des surinfections de plaies… L’hypersensibilité à la salive des insectes piqueurs qui touche jusqu’à 10 % des chevaux est à l’origine d’une affection pénible : la dermite estivale récidivante équine (DERE).Une connaissance globale des pathologies provoquées et des mesures générales préventives est donc indispensable. L’équipe officinale doit maîtriser non seulement l’offre de répulsifs pour chevaux, mais aussi celle des topiques cicatrisants et des aliments complémentaires peau et ...

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être identifié.

Vous avez un compte ?



Mot de passe oublié ?

Vous n'avez pas de compte ?


Se créer un compte
Enquête flash

Pensez-vous, comme la Cour des comptes, qu'il y ait beaucoup trop d'officines en France ?




Revue

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums


Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...