Pharmavet n° 227 du 01/03/2017
 

Lu & entendu


Dans le Parisien du 21 février dernier, les canards font la une avec un titre-choc : « Face à l’épizootie de grippe aviaire, les canards encore vivants dans les Landes vont être abattus ». Tous les médias grand public ont relayé cette info qui attriste beaucoup de français. Tuer tous les animaux pour endiguer l’épizootie de grippe aviaire, voilà une méthode qui paraît bien brutale. Et la vaccination ? Pas la solution pour les scientifiques, ce qui nous renvoie à une forme d’impuissance assez décourageante. Maigre consolation, Stéphane Le Foll a affirmé sur BFMTV que les éleveurs seraient indemnisés rapidement. Selon divers médias, environ 1,3 million de bêtes ont déjà été abattues depuis janvier, mais l’épizootie résiste. Ce sont donc 600 000 canards et autres volatiles qui vont y passer. À partir d’une situation assainie, l’élevage de ...

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être identifié.

Vous avez un compte ?



Mot de passe oublié ?

Vous n'avez pas de compte ?


Se créer un compte
Enquête flash

Avez-vous de la visibilité sur votre marge pour 2018, après application de la nouvelle rémunération des officines ?




Revue

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums


Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...