Pharmavet n° 218 du 01/09/2015
 

Lu & entendu


Au total, 135 cochons d’une ferme de Stetten, à l’ouest de Zürich en Suisse, ont succombé à l’ouverture accidentelle d’un tuyau de gaz dans la porcherie. Or, c’est par leurs propres flatulences que les animaux sont morts asphyxiés : les porcs ont été gazés au méthane libéré par leurs excréments. Seulement, ils n’auraient jamais dû respirer ces émanations mortelles : par inadvertance, un employé de l’exploitation a ouvert une mauvaise vanne, répandant ce gaz auquel il aurait pu lui-même succomber. Une bonne vanne ce n’est pas si facile !

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être identifié.

Vous avez un compte ?



Mot de passe oublié ?

Vous n'avez pas de compte ?


Se créer un compte
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...