Pharmavet n° 216 du 01/05/2015
 

HOMÉOPATHIE CHEZ LES ÉQUIDÉS

Formation

Cheval

Jean Marie Bryskier

Dans sa pratique quotidienne, l’équipe officinale doit être à même de conseiller des traitements alternatifs et complémentaires pour la gestion de certaines maladies chez les chevaux. L’homéopathie en fait partie.


Depuis de nombreuses années, les chevaux sont soignés par des médicaments homéopathiques qui ont fait la preuve de leur efficacité en médecine humaine. Ceux qui se sont lancés avancent plusieurs raisons majeures en faveur de cette médecine alternative dont l’efficacité thérapeutique est reconnue dans le respect des posologies conseillées : • Une observance facile pour le propriétaire et sans douleur pour l’animal (prise orale). Les médicaments (granules, solution liquide, ou poudre) peuvent être déposés directement dans la bouche du cheval, mélangés à l’eau de boisson, cachés dans une pomme ou un morceau de pain.• L’absence de résidu médicamenteux pour l’animal de compétition : aucune trace de médicament n’est détectable dans les analyses de salive, de sang ou d’urine, à condition d’utiliser le médicament homéopathique au-delà de la dilution 2CH (suivant la réglementation LMR limites maximales ...

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être identifié.

Vous avez un compte ?



Mot de passe oublié ?

Vous n'avez pas de compte ?


Se créer un compte
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...