Pharmavet n° 212 du 01/09/2014
 

COCCIDIOSES DU LAPIN

Formation

Volaille


La prévention doit être conseillée systématiquement. En effet, le lapin peut héberger de nombreuses espèces de coccidies (8 dans l’intestin, une dans le foie). Deux espèces siégeant dans l’intestin causent de graves troubles et une mortalité importante : seule Eimeria intestinalis est responsable de la mortalité des lapereaux entre 1 et 2 mois. La coccidiose hépatique ne cause aucune maladie visible, mais des lésions du foie qui déprécient le lapin de boucherie. Sachez que dès le 7e jour après l’apparition des premiers signes, aucun traitement curatif ne peut agir de façon efficace : les symptômes s’accentuent (paralysies) jusqu’au décès vers le 10e ou 11e jour. Dans la pratique, l’éleveur démarre le traitement anticoccidien après un premier décès, il a alors dépassé de 4 jours, le moment où le traitement pouvait sauver l’effectif entier… Seuls ...

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être identifié.

Vous avez un compte ?



Mot de passe oublié ?

Vous n'avez pas de compte ?


Se créer un compte
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...