Pharmavet n° 210 du 01/05/2014
 

PROTECTION CONTRE LES MOUCHES

Formation

Cheval


Les mouches et les chevaux cohabitent douloureusement chaque été. Ces diptères se placent préférentiellement autour des yeux et provoquent une conjonctivite d’irritation. Mais les mouches peuvent surtout transmettre des parasites. L’habronémose cutanée est due à des larves de nématodes, déposées par les mouches qui se nourrissent sur les blessures. Elle se traduit par des lésions granulomateuses hémorragiques, volumineuses et prurigineuses. Une forme particulière, l’habronémose conjonctivale, provoque une conjonctivite granuleuse pouvant évoluer en kératite inflammatoire avec abrasion de la cornée. Elles sont aussi responsables de la gastérophilose. Les femelles pondent leurs œufs jaunâtres sur les poils et le cheval va les ingérer. La larve L3 se fixe à la muqueuse gastrique ou duodénale en hiver. Les conséquences cliniques de cette spoliation larvaire sont non négligeables : troubles digestifs (appétit capricieux, coliques occasionnelles) ...

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être identifié.

Vous avez un compte ?



Mot de passe oublié ?

Vous n'avez pas de compte ?


Se créer un compte
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...