Pharmavet n° 208 du 25/03/2014
 

DÉCOUPLAGE

Sur le terrain


Après avoir inscrit le découplage pour les antibiotiques critiques dans le futur projet de loi sur l’élevage, le gouvernement est revenu en arrière sous la pression des vétérinaires et des politiques, avec en tête François Bayrou dont le fils est vétérinaire et qui avait qualifié ce projet de « stupidité » sur BFM TV. À l’Assemblée Nationale, lors du débat, le ministre de l’agriculture, Stéphane Le Foll, a rappelé sa priorité de lutter contre l’antibiorésistance tout en affirmant vouloir maintenir un réseau de vétérinaires. Le médecin et député socialiste Gérard Bapt, pourtant partisan du découplage, a reconnu que si : « La solution idéale est le découplage, elle se heurte au modèle économique des vétérinaires ». Selon lui, appliquer une telle solution nécessiterait que l’état vienne fortement « majorer les rémunérations des vétérinaires pour leurs missions de ...

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être identifié.

Vous avez un compte ?



Mot de passe oublié ?

Vous n'avez pas de compte ?


Se créer un compte
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...