Pharmavet n° 208 du 25/03/2014
 

TROUBLES COMPORTEMENTAUX

Formation

Cheval

Jean-Marie Bryskier

Le syndrome de la jument pisseuse concerne des individus victimes de comportements gênants dont l’exploitation est difficile. Un examen gynécologique et locomoteur complet, réalisé par un vétérinaire, est un préalable indispensable à toute délivrance de produits sur prescription par l’équipe officinale.


Au comptoir, le propriétaire vient se plaindre et l’équipe officinale doit pouvoir le conseiller au mieux. Un bon examen clinique, locomoteur, gynécologique et général est crucial afin de mettre en place un traitement spécifique et adapté, loin des stéréotypes et des idées reçues (infiltrations à base de corticoïdes ou de sarapin, mésothérapie, traitement hormonal, massage ostéopathique appuyé au pouce sur les points ovaires et charnières). Bases à revoir La jument est une espèce à reproduction saisonnière. La période physiologique d’activité ovarienne s’étend de février à septembre. Au cours de cette période des cycles oestrus-interoestrus de 21 jours, s’enchainent jusqu’à la fécondation ou l’anoestrus. Qu’est-ce qu’une jument pisseuse ? Le syndrome de la jument pisseuse regroupe des juments dont l’exploitation est difficile, parce qu’elles présentent des comportements gênants : rétivité, agressivité (morsure, ruade), agitation, sensibilité excessive ...

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être identifié.

Vous avez un compte ?



Mot de passe oublié ?

Vous n'avez pas de compte ?


Se créer un compte
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...