Pharmacien Manager n° 152 du 28/10/2015
 

DROITS DE MUTATION

PRATIQUES GESTION

F.P.


Dans cette affaire, la Cour de cassation juge que la proposition de prise en charge par le repreneur d’une entreprise (en liquidation judiciaire) des congés payés dus aux salariés pour la période antérieure au rachat, constitue une charge augmentative du prix de vente. Le montant correspondant doit alors être ajouté au prix de rachat pour la perception du droit de mutation. Ainsi, en cas de cession d’un fonds de commerce, l’acquéreur doit payer un droit de mutation calculé sur le prix principal mais également, le cas échéant, sur le montant de toutes les charges sociales imposées à l’acquéreur au profit du vendeur.

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Abonnez-vous à Pharmacien manager, la revue pour décider, entreprendre et vendre.


Abonnez-vous
Enquête flash

Pensez-vous que le conseil soit de qualité dans les officines ?




Revue

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums


Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK