Pharmacien Manager n° 152 du 28/10/2015
 

TENDANCES

Peggy Cardin-Changizi

Les cartes de notre économie se voient rabattues. Après les taxis, l’hôtellerie ou encore les banques, le phénomène Uber s’immisce petit à petit dans d’autres secteurs comme celui des instituts de beauté. Au programme : de nouvelles applis offrant des prestations abordables…


Grace à Internet, partager l’usage d’un produit, louer entre particuliers, ou encore se passer d’intermédiaire, est devenu monnaie courante. Ce qui remet en cause progressivement la primauté des grandes entreprises dans notre économie moderne. Symptôme majeur de ce retournement : la plateforme de réservation de voitures avec chauffeur Uber, créée en 2009. « Uber concurrence des sociétés de taxis. Il ne s’agit plus de recruter des salariés, mais de coordonner des individus indépendants qui fournissent eux-mêmes leur outil de travail. Ils proposent alors des offres avantageuses, sans avoir à supporter les lourdeurs associées à une vaste organisation », rappelle Frédéric Fréry, professeur de stratégie à l’ESCP Europe. On parle désormais d’ubérisation pour décrire ce phénomène, qui voit des secteurs traditionnels menacés par des start-ups devant compétitives en exploitant l’innovation numérique et/ou l’économie du ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Abonnez-vous à Pharmacien manager, la revue pour décider, entreprendre et vendre.


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...