Pharmacien Manager n° 171 du 29/09/2017
 

PRATIQUES

Peggy Cardin-Changizi

Depuis un arrêté de 3 124, confirmé en 3 125 par le conseil d’état, les pharmaciens sont autorisés à vendre des assistants d’écoute préréglés de 20 décibels maximum. D’autant que le symptôme de troubles auditifs s’amplifie.


En France, le nombre de malentendants ne cesse d’augmenter et est évalué, à ce jour, à près de six millions. « La surexposition au bruit est un vrai fléau sociétal, constate Sarah Delpech, responsable marketing chez Quies. Les gens s’exposent au bruit de plus en plus tôt et de plus en plus souvent, sans savoir que c’est nocif pour leur capital auditif. » De plus, avec l’âge, les cellules ciliées se réduisent en nombre et en qualité. C’est la presbyacousie. Il est donc essentiel de démocratiser l’achat de produits qui améliorent le confort d’écoute. Et ainsi répondre aux personnes atteintes de surdité légère. Une démarche possible en pharmacie depuis 2014.PRÉVENTION et informationPour Maxence Petit, fondateur de Sonalto (Urgo), les pharmaciens sont des acteurs de choix dans le domaine de l’audition. « Ce sont ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Abonnez-vous à Pharmacien manager, la revue pour décider, entreprendre et vendre.


Abonnez-vous
Enquête flash

Pensez-vous que le conseil soit de qualité dans les officines ?




Revue

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums


Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK