Pharmacien Manager n° 171 du 29/09/2017
 

PRATIQUES GESTION

François Pouzaud

Quel titulaire n’a jamais été confronté au « trou du mois d’août » ! Faute de chiffre d’affaires, la trésorerie plonge à la rentrée et les difficultés se prolongent jusqu’à l’hiver. Comment se prémunir contre la rupture de cash lors de cette période critique ?


La rentrée est souvent une période où la trésorerie des officines est tendue. Le mois de septembre rime avec « pic de charges », notamment dû aux échéances trimestrielles d’Urssaf et des impôts à régler. À celà s’ajoute les achats de juillet à payer au grossiste, alors qu’en parallèle la baisse de l’activité estivale a anémié les recettes… Et en conséquence d’une reprise d’activité généralement molle en septembre, la souffrance perdure. Mais face aux difficultés financières passagères, un certain nombre de solutions existent. Pour en venir à bout, le mieux est, encore, de les anticiper… Oui, mais comment ? RESSERRER sa gestionUne mauvaise maîtrise du besoin en fonds de roulement (BFR*) est fréquent. Elle provient d’une augmentation inconsidérée des stocks et des créances clients. Les premières mesures à prendre viseront à limiter les achats ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Abonnez-vous à Pharmacien manager, la revue pour décider, entreprendre et vendre.


Abonnez-vous
Enquête flash

Pensez-vous que le conseil soit de qualité dans les officines ?




Revue

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums


Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK