Pharmacien Manager n° 171 du 29/09/2017
 

REPORTAGE

Fabienne Colin

Après avoir travaillé dix ans dans l’industrie, Franck Eich assume, désormais, la partie commerciale de son métier de titulaire. Il pilote sa gestion au cordeau et multiplie les initiatives pour rentabiliser les espaces publicitaires de son point de vente.


Son passé dans l’industrie se ressent, aujourd’hui, dans sa manière d’exercer son rôle de titulaire. Franck Eich, père de trois enfants, ne conçoit pas de diriger son officine comme « Martin, le héros de la série Cars, qui conduit avec le rétroviseur ». À raison de dix cafés par jour, il veut aller de l’avant, et vite. Et n’a pas de complexe à assumer la dimension commerciale de l’officine. Pour le transfert de sa pharmacie, il a investi à hauteur de 65 % dans la construction d’un bâtiment qui a coûté plus d’1 M€. Un risque financier qui l’oblige, aujourd’hui, à faire « carburer » son entreprise. Pour ce faire, il peut s’appuyer, selon ses propres mots, « sur une équipe en or, en qui il a totale confiance » sur la qualité des conseils délivrés pour améliorer ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Abonnez-vous à Pharmacien manager, la revue pour décider, entreprendre et vendre.


Abonnez-vous
Enquête flash

Pensez-vous que le conseil soit de qualité dans les officines ?




Revue

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums


Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK