Pharmacien Manager n° 170 du 29/08/2017
 

MARCHÉ

Carole De Landtsheer

L’incontinence est confinée à… ses utilisatrices. et c’est là son principal défaut. Pourtant, les laboratoires en font un secteur de pointe, drivé par l’innovation et segmenté par besoins.


Souvent requalifiée en « fuites urinaires », parce que moins stigmatisantes, l’incontinence reste, pour nombre d’utilisateurs, un sujet tabou. Alors même que les communications menées par les marques du secteur travaillent à présenter les produits sous leur meilleur profil. « Le marché est sous-exploité. Quand 30 % des femmes concernées ont recours à des protections spécifiques, rompues à l’utilisation de serviettes périodiques, seuls 6 % des hommes en portent », affirme Stéphanie Cotton, responsable marketing en charge de la marque Tena. Autrement dit, le marché de l’incontinence représente un potentiel de développement évident pour l’officine. Pour l’heure, il s’en tient à une croissance paisible de + 2,1 % en valeur (source IMS en cumul annuel mensuel à fin mars 2017), qui n’attend qu’à être boostée. D’autant que, « ce premier effet positif connaît une accélération depuis cinq ans environ, ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Abonnez-vous à Pharmacien manager, la revue pour décider, entreprendre et vendre.


Abonnez-vous
Enquête flash

Pensez-vous que le conseil soit de qualité dans les officines ?




Revue

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums


Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK