Pharmacien Manager n° 170 du 29/08/2017
 

ÉDITO

Audrey Chaussalet


L’enveloppe de 280 millions d’euros concédée par l’Assurance maladie pour la convention pharmaceutique, qui s’est finalisée le 20 juillet dernier, reste décriée par une partie de la profession. Seul signataire de l’avenant, l’USPO a préféré y voir une reconnaissance du métier de pharmacien. En insistant sur son rôle d’accompagnement auprès des patients, l’Assurance maladie ancre, surtout, le pharmacien dans son statut de professionnel de santé. Lancés en juin 2013, les entretiens pharmaceutiques ont fait leurs preuves et sont, du même coup, étendus à de nouveaux champs d’action. L’accord prévoit une revalorisation des entretiens existants et la création de bilans de médication pour les personnes âgées. Et même si les modalités précises de ces nouvelles missions sont attendues d’ici à la fin de cette année, le pharmacien et son équipe cherchent d’ores ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Abonnez-vous à Pharmacien manager, la revue pour décider, entreprendre et vendre.


Abonnez-vous
Enquête flash

Pensez-vous que le conseil soit de qualité dans les officines ?




Revue

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums


Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK