Pharmacien Manager n° 166 du 28/03/2017
 

PRATIQUES GESTION

FRANÇOIS POUZAUD

Vous livrez des médicaments en EHPAD ou en foyer ? Pour un parc limité en nombre de lits, la PDA manuelle s’impose d’elle même. Mais le passage à un système automatisé reste une question que le titulaire se pose pour assurer un service de qualité. Éléments de réponse.


En l’absence de cadre réglementaire – le décret sur la PDA et les arrêtés ne sont toujours pas publiés – le marché de la PDA n’a pas encore réellement pris son envol. Et pour des raisons évidentes de coût, le système manuel reste de loin le plus utilisé. Pour autant, l’automate s’impose comme la formule la plus sûre et la plus productive, mais cela suppose de pouvoir y affecter les moyens humains et matériels nécessaires, de mettre en place une organisation du travail rigoureuse. Selon Jean-Bernard Jombart, directeur commercial de Mdose, la PDA manuelle serait suffisante jusqu’à 300/350 patients et le seuil de rentabilité est vite atteint avec un système semi-automatique (manuelle avec l’assistance d’un logiciel). « Le pharmacien investit 2 500 € pour l’achat d’un plateau de remplissage et d’une imprimante pour les ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Abonnez-vous à Pharmacien manager, la revue pour décider, entreprendre et vendre.


Abonnez-vous
Enquête flash

Votre rémunération a-t-elle baissé en 2017 ?




Revue

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums


Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK