Pharmacien Manager n° 166 du 28/03/2017
 

TENDANCE

NEWS

P.C.-C.


Outre son impact sur le système respiratoire, la pollution atmosphérique peut également engendrer diverses affections de la peau, comme le vieillissement prématuré, les taches pigmentaires et une sensibilité accrue. Du coup, les fabricants de cosmétiques ont vu dans cette nouvelle préoccupation des citadines, un enjeu de taille sur le marché de la beauté. Initialement lancés en Asie, les soins « anti-pollution », qui associent souvent des filtres UV et des antioxydants, se multiplient depuis deux/trois ans dans le monde entier. Tous les circuits sont concernés : GMS, sélectif… et pharmacie. Sous l’appellation « Fluide Détox Anti-Pollution », « City Protect », « UV Plus Anti-Pollution », « Bouclier Urbain », « City Block » ou « City Defense », la plupart des grandes marques ont investi le créneau, de Dior à Chanel en passant par Shiseido, Clinique, Clarins, Bourjois, Nuxe, ou encore L’Oréal (Lancôme, Vichy, ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Abonnez-vous à Pharmacien manager, la revue pour décider, entreprendre et vendre.


Abonnez-vous
Enquête flash

Pensez-vous, comme la Cour des comptes, qu'il y ait beaucoup trop d'officines en France ?




Revue

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums


Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...