Pharmacien Manager n° 166 du 28/03/2017
 

PRATIQUES

Yves Rivoal


Les premières données exploitables au sein de l’officine sont celles qui figurent dans le dossier pharmaceutique des patients. « Au moment de la dispensation, la consultation des délivrances de tous les médicaments prescrits par des médecins, ou conseillés par des pharmaciens au cours des quatre derniers mois (avec un historique remontant à trois ans pour les médicaments biologiques et à 21 ans pour les vaccins), peut permettre d’éviter d’éventuelles interactions médicamenteuses ou des traitements redondants », rappelle Alain Delgutte, président de la section A de l’Ordre des pharmaciens.TIRER parti du LGOL’autre source de données à exploiter, c’est le Logiciel de gestion de l’officine ou LGO, qui peut être utilisé pour optimiser l’observance comme le rappelle Denis Supplisson, directeur général délégué de Pharmagest. « Via le Logiciel de suivi d’observance que nous proposons gratuitement ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Abonnez-vous à Pharmacien manager, la revue pour décider, entreprendre et vendre.


Abonnez-vous
Enquête flash

La rentrée sera-t-elle pour vous l'occasion de mettre en place des nouveautés à l'officine (management, services aux patients, etc.) ?

Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...