Pharmacien Manager n° 165 du 22/02/2017
 

PRATIQUES GESTION

François Pouzaud

Un transfert de son officine, cela s’anticipe ! Le titulaire doit s’y préparer plus d’une année à l’avance pour mettre toutes les chances de son côté. conseils d’experts.


Le pharmacien doit savoir gérer le calendrier et établir le rétro-planning de toutes les opérations liées au transfert », présente Corinne Daver, avocat chez Fidal. Une des premières démarches est de retirer à l’Ordre la liste précise des documents demandés pour le dépôt à l’ARS d’un dossier de demande de transfert. Pour commencer, il faut attester d’un local pour l’officine transférée, donc d’une promesse de bail sous condition suspensive d’obtenir la licence de transfert. « Signer un bail sans stipuler cette condition suspensive conduirait à devoir payer les loyers à compter de la signature du bail et, si le transfert est refusé ou annulé, devoir acquitter les loyers jusqu’à la première échéance triennale, avant de pouvoir résilier le bail », explique Annie Cohen Wacrenier, avocat du cabinet ACW conseil. Il en est de ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Abonnez-vous à Pharmacien manager, la revue pour décider, entreprendre et vendre.


Abonnez-vous
Enquête flash

Pensez-vous, compte tenu de l’évolution du métier, que les services, nouvelles missions et activités spécialisées de l’officine prendront l’ascendant sur le médicament lui-même ?

Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...