Pharmacien Manager n° 165 du 22/02/2017
 

MARCHÉ

Charlotte Nattier

La dermo-cosmétique bébé à l’officine peut encore compter sur la garantie de sérieux qu’inspirent les marques du circuit. Les produits d’hygiène basiques, liniments oléo-calcaires et les tout-en-un restent des valeurs sûres.


Jusqu’à présent épargnée par les scandales et la crise, la dermo-cosmétique spéciale bébé, en pharmacie, montre des signes de consommation baissière. « Les mamans achètent des formules plus simples et favorisent le nettoyage à l’eau et au savon, c’est un fait », observe Arnaud Leboucher, directeur marketing monde du bébé au sein des Laboratoires Gilbert. Du coup, les ventes fléchissent de 0,52 % pour s’établir à 93 millions d’euros d’après IMS Pharmatrend, en cumul annuel mobile à fin octobre 2016. Alors que sur la même période en 2015, le chiffre d’affaires était en progression de + 4,8 %. Cependant, rien d’affolant lorsqu’on étudie les volumes écoulés : ils progressent de 2,75 % soutenus par le dynamisme des produits d’hygiène comme le liniment. Sybille Foing, directrice marketing France Mustela est donc confiante : « L’ensemble des marchés de l’officine n’est pas ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Abonnez-vous à Pharmacien manager, la revue pour décider, entreprendre et vendre.


Abonnez-vous
Enquête flash

Parvenez-vous à rassurer vos patients sous Lévothyrox ?




Revue

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums


Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...