Pharmacien Manager n° 165 du 22/02/2017
 

PRATIQUES

Fabienne Colin


Même si l’ouverture du capital des pharmacies en France est une éventualité que n’ignorent pas les représentants de la profession et les groupements, personne ne veut le commenter. Tabou ? Politiquement incorrect ? Ni l’Ordre, ni les réseaux organisés en chaînes dans d’autres pays n’ont donné suite à nos demandes. Les groupements avanceraient-ils masqués ? Reste que Laurent Filoche, président de l’Union des groupements de pharmaciens d’officine (UDGPO), estime que cette ouverture du capital est un « non sujet. Car elle est déjà latente quand les grossistes se portent garant pour aider à l’installation par exemple. » Selon lui, « les éventuels investisseurs sélectionneront les officines en fonction de leur rentabilité. [….] Comme dans tous les autres pays, plusieurs types de réseaux coexisteront : des intégrés comme Boots au Royaume-Uni, des franchisés et des indépendants. » Du côté des ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Abonnez-vous à Pharmacien manager, la revue pour décider, entreprendre et vendre.


Abonnez-vous
Enquête flash

Avez-vous de la visibilité sur votre marge pour 2018, après application de la nouvelle rémunération des officines ?




Revue

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums


Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...